Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2007 1 15 /01 /janvier /2007 17:15
 Que de temps perdu ! 4 jours a tourner dans Ushuaia pour attendre un bus... L auberge backpacker etait saturee d israeliens tout juste liberes des 2 ans (filles) ou 3 ans (garcons) de service militaire obligatoire. C est la coutume apres le service de decompresser par un long voyage a l etranger. Pour eux, l etranger se limite aux pays qui les acceptent ! J en avais rencontre 1 en asie, ici il y en avait partout ... Ils sont tres tres biens pour d anciens conscrits : je ne sais pas combien de temps j aurai pu rester au milieu de 30 "bidasses" francais de 25 ans en vacances ! Il y avait aussi un prof de philo toulousain en vacances prolongees... si je trouve un chanteur exile je le ramene pour qu il paye ses impots !


On dirait la Suisse il y a du bon chocolat ... la mer et Evita en plus

Pour occuper le temps je me suis interesse a l achat eventuel d une voiture. Il y en a beaucoup a vendre dans cette zone franche et apres 5 ans, la voiture est "libre" de circuler avec une assurance de base qui couvre tous les pays limitrophes (presque toute l amerique latine !). Les prix etaient corects et il y avait juste le probleme de l adresse a regler. Si je n avais pas ete aussi presse de partir, j aurai tente le coup...


Un 69 bien sympathique ...

De retour au Chili, les prix sont bien plus interessants : un enorme 4*4 Chevrolet propre, avec un coffre capable de loge un matelas 2 places se vend 3.000 euros ! Mais ... il faut justifier d une adresse dans la ville depuis 5 ans ! En plus les pays limitrophes c est seulement l Argentine car les boliviens sont un peu rancuniers de la guerre et des terres perdues il y a plus d un siecle ...


Chevrolet... j en reve la nuit : 3.000 euros le monstre !!!
 

A present je suis pret a repartir en balade. Premiere sortie a la pinguinera Otway. La plaine au bord de mer est fouetee par le vent. Ca ne gene ni les Nandus (petite autruche locale), ni les Guanacos (lamas sauvages). A present les poussins ont grandi, sortent des terriers et commencent a perdre leur duvet. C est assez surprenant de voir les terriers a plus de 500 m du rivage. Je n ai pas vu la marche de l empreur, mais celle du pinguin avec son dandinement est tres drole ...

Sur la greve a se secher apres la peche


Au terrier - petit au duvet


Le 17/01, il faut un peu plus de 3 heures pour parcourir les 250 km de plaine entre Punta Arenas et Puerto Natales. Le trajet est monotone : encore des plaines, des lacs et des moutons, des lamas et des autruches dans la prairie jaune. J ai quand meme eu la chance de voir mes premiers condors (4) planer en rond ...

5 km entre 2 exploitations, ca fait 2.500 ha !

Arrive a 11h30, je repars apres quelques achats alimentaires pour le parc Torres del  Paine. Il faut 2 heures pour arriver au poste d entree. Dans le parc il y a de nombreux lacs et etangs, des dizaines de guanacos et de nandus qui paturent l herbe qui pousse apres l incendie de l an dernier qui a ravage une partie du parc. Ce qu on remarque surtout ce sont les "Cornes" del Paine : 2 pics jumeaux au tronc blanc et a la tete noire plus resistante a l erosion. Ces cornes sont aussi connues comme l embleme de la cerveza "Australe". Apres le bus, c est la navette pour traverser le lac Pheoe a l eau bleu-verte.


Petite croisiere avec vue degagee sur les "Cornes"

Camping - epicerie et meme un terrain de foot ! 
 
De l autre cote du lac, il est temps de monter la tente pour se mettre assez vite a l abri. Les campings sont assez nombreux avec petite epicerie et meme des douches chaudes. Le 18/01, c est parti pour le grand tour de 95 km. Je suis tres fier de l avoir boucle en 4 jours ce qui fait plus de 20 km/j avec 15 kg sur le dos... Je vous epargne les details physiques de pieds abimes et d epaules coubaturees, ma seule crainte etait le temps et il est reste correct.
Le premier jours est la remontee du lac vers la seconde attraction du parc : le glacier Grey. On grimpe les collines de rochers lisses par d anciennes glaces. Viennent ensuite les premiers glacons qui derivent puis la vue d ensemble du front du glacier. Ce monstre fait plus de 20 m au dessus de l eau, 4 a 5 km de large et pres de 20 km de long ! Les icebergs qui s en detachent sont bien plus gros que les bateaux qui promenent les touristes. Vu d assez pres, les glaces sont d un tres joli bleu clair ... 

Le Grey glacier - 4 a 5 km de large d apres la carte ...
 
Le deuxieme jour, c est le passage du col a 1200 m. Classe "grande difficulte", a ne pas faire seul, a commencer tot dans la journee ... il n a rien de technique, et les passages boueux plus loin sont bien plus penibles que l ascension ! Du col, j ai eu la chance d avoir une vue tres degagee sur la partie haute du glacier. 

L amont du glacier

Le troisieme jour n a rien de particulier. On descend la vallee en traversant de grandes prairies couvertes de milliers de margerites. Il faut aussi eviter de s enfoncer dans les flaques de boue. Comme c est assez plat, j avale 28 km dans la journee. Le soir, les pieds "fument" dans les chaussures !


Troisieme jour - paturage blancs de margerites.

Fleur de Notro (arbuste typique)


J arrive a la seconde partie du circuit classique le "W" qui consiste a remonter 2 vallees avant de finir le tour. Pas de chance, le ciel est bien charge au 4 eme matin. Je prefere finir le tour plutot que d aller me fourvoyer dans une vallee nuageuse. A 14 h, la seconde vallee est aussi couverte et le temps plus menacant. A 18 h en attendant le bateau pour rentrer on se prend la premiere averse ... aucun regret de partir !!!

Le 22/01 est une journee de repos a Puerto Natales. Ancienne base militaire au fond d un fjord, c est une ville tres calme qui vit du tourisme. A part d enormes coquilles de moules et une colonnie de cygnes a col noir, je n ai vu que de gargantuesques steacks de saumon...  J ai ete surpris d entendre de la musique francaise a plusieurs reprises sur la FM, il est aussi facile de rencontrer des compatriotes et de nombreux locaux ont quelques notions de langue.  

 A Puerto Natales - ils tagguent les arbres !!!

Le 23/01 depart pour El Calafate, base des visites pour le Perito Moreno et le mont Fitz Roy. Il fait un temps mediocre, j espere que ca va rapidement changer ... Ca a change ! Le 24, visite au glacier Perito Moreno. C est un beau glacier de 300 km2, plus petit que son voisin geant Uspalla de 900 km2, mais tres actif et celebre pour ses fractures tous les 4 ans. La derniere date de 2004, en ce moment le glacier bouche le passage et l eau de la riviere passe par un petit tunel. Je pense que la prochaine fracture est proche... En attendant, on s est contente de regarder les ecailles de glace tomber bruyament dans l eau, decouvrant des pans de glace bleutee.


Le front du Perito - spectacle grandiose ...
 
Le glacier s ecrase sur la rive
 
Fait d hiver : 32 personnes refroidies par glacons !

Apres El Calafate, je vais au parc d El Chalten au pied du Fitz Roy. Par beau temps, on voit le pic depuis la ville mais il faut plus de 3 h de bus pour contourner les 2 grands lacs Argentino et Viedma ... El Chalten est un petit village qui se donne le titre de "capitale du trekking" ! En fait, les sentiers sont vraiment balises que pour un parcours d une journee !!!

Le Fitz Roy (3.000 m) et le pic Poincenot a gauche.

Cette fois encore je me suis force avec 2 journees de 8 et 10 h de marche (il fait jour de 6 a 22 h). Le premier jour, belle balade en marge de sentiers traditionnels avec du hors pistes dans la zone "difficile" soumise a autorisation (1 passage de riviere avec corde). Sur les hauteurs rocheuses, j ai eu la chance de trouver quelques fossiles mais de mauvaise qualite (amonites?). Le second jour, je pars tot sur les sentiers classiques. Le matin, le bois grouille de lievres et j en ai vu jusqu a 5 au meme endroit. Quand j arrive au Fitz Roy, il est pris dans les nuages. Du mirador, il y a 2 lacs bleus bordes par les pics clairs au noms francais : St Exuperit, Mermoz, Guillomet, Poincenot (1 er grimpeur) ... Plus loin, je trouve un second gisement de fossiles avec pleins d aiguilles.

Au pied du Roy qui ne veut pas se montrer ...

Au moment de partir (28/01), le pic est bien degage et je peux l appercevoir pendant les 3 heures du retour ! Vexe, je repars aussitot pour 20 h de bus direction Puerto Madryn et sa reserve marine de la peninsule Valdes. Pour bien prendre mon temps, je loue une voiture pour les 30 et 31 janvier.

Je vais d abord visiter le musee paleonthologique ou sont exposes plusieurs dinosaures de la region (Chubut). Il y a une amonite de pres de 2 metres, un "morceau" de Diplodocus et des cousins du T rex. Apres, je m embarque pour voir les Toninas (petits dauphins noir et blanc), longue traque pour pas grand chose ...

Amonite geante

Jeje, ce radius est pour toi ...

Celui la, c est le mien !

Le 31 est consacre a la visite de la peninsule. C est une belle reserve ou on trouve des baleines qui viennent mettre bas, des lions de mer (otaries) et des elephants de mer (phoques) par centaines que les orques chassent jusque sur la plage !

J arrive 2 mois trop tard pour les baleines, les orques n ont pas ete vus depuis 2 jours et les elephants de mer passent leur journee a dormir ! Sur terre, ils sont trop lourds et avancent metre par metre en se tortillant comme des vers. Heureusement les lions de mer assurent le spectacle avec des males exites qui s intimident en permanences et des tas de petits qui belent leurs meres.

Elephants amorphes.

Lions qui grognent ou dorment.

L autre attraction, c est les tatous... J ai vu mon premier le museau dans une charogne de mouton sur le bord de la piste. Plus loin, il y avait 3 de ces "rats" habitues a venir manger dans la main et que l on peut gratter... Il y avait aussi des pinguins, des autruches et des guanacos et pour une fois, j ai pu prendre des photos !!!

Le tatou : gros rat carapaconne

Guanacos (lamas sauvages)

Ce 1 fevrier, la voiture est rendue et je pars pour Buenos Aires (1400 km - 18 h). Apres un premier bain en mer, c en est fini de la Patagonie ... et des 6 premiers mois de promenade !


Avec tout ce monde, pas etonnant que les baleines aillent ailleurs !


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ledodolela - dans Amerique Latine
commenter cet article

commentaires

Edith 30/01/2007 17:29

SalutJe relis tes derniers journaux de bord .... Je reve de lire "temps perdu" !!!! Tu es en annee sabbatique. Il n'y a pas de temps perdu pendant une annee sabbatique. Le temps perdu n'existe que dans notre monde occidentaux de dingue !!!!Un seul Israelien rencontre en Asie .... Je ne sais pas comment tu as fait pour les louper vraiment. En Thailande ils sont legions. Pas autant que les Russes mais pas loin ...."La marche de l'Empereur" A voir ABSOLUMENT a ton retour si tu n'en as pas l'occasion avant. Magnifique. Celui qui a invente l'expression "une vie de chien" ne savait surement pas a quoi ressemblait une vie de pingouin Empereur !!!!C'est magnifique ces glaciers !!!A bientot !!! Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Samuel 20/01/2007 19:23

une voiture! non mais je rêve!!!  je vois le coup qu'il va s'installer là bas et se mettre à la colle avec Florent Pagny!En même temps ça sera sympa pour les vacances.BisesSamuel

alain 20/01/2007 14:34

Aprés les petites asiatiques tu tentes les grosse américaines. Tu as raison c'est tentant. Fais attention quand même c'est gourmand ces bêtes là !.  Si tu achetes un véhicule tu vas devenir un baroudeur "enbourgeoisé".
Bonne balade sur les glaciers !

Présentation

  • : Larguez les amarres
  • : Deroulement d'un voyage autour du globe
  • Contact

Rechercher

Catégories